Ouvrages - 3 - Contes

 

Au pays des sorcières, ill. Rosine Devynck, chez l'auteur, 1981, 84 pp, épuisé

 

Né au pays des sorcières - Morbecque - selon Louis Debaecker, JM se devait de leur consacrer quelques pages pour faire revivre ces crédulités dont elles ont été victimes. Trois contes pour réhabiliter ces pauvres femmes condamnées pour avoir dérangé dans la hiérarchie sociale...

"..j'y ai trouvé le ton juste  de ceux qui parlent de ce qu'ils ont patiemment appris. En un mot, j'en ai aimé le style et le fond." (correspondance / Robert Muchembled, le 12 10 1981)

"A travers ces trois contes, vous cheminerez sans doute dans l'irréel et la poésie pure, peut-être même lhistoire ! Mais vous ne quitterez pas le pays des brouillards et des fleurs ! Beau pays, sans doute, parfois cruel..." (Gault-Millau, Nord / n° 152)

L'une des histoires a été valorisée en un montage audio-visuel (J C et J Hottois) récompensé par Antenne 2 (1984) : le prix a été remis par Fanny Cottençon.

Les éteigneurs de soleil, ill. Colette David, chez l'auteur, 1986, 214 pp

Vingt histoires curieuses introduites par deux comptines donnant tout son sens au reste de l'ouvrage. Là encore, il s'agit de sorcellerie ou de phénomènes paranormaux à travers des témoignages précieux recueillis auprès de vieilles personnes, et qui font partie de la tradition orale. 

"Jacques Messiant et Colette David nous offrent un livre qui devrait dépasser largement les frontières de la région, si l'on sait, en outre, qu'ils ne versent ni l'un ni l'autre dans un "floklorisme" facile (La Voix du Nord, 11 juin 1986)

Deux de ces histoires ont été mises en musique par Jean-Claude Hottois (1987), deux autres ont fait l'objet de théâtre de rue à Gravelines et à Watten.

Quatre histoires de l'ouvrage ont été mises en scène par Raphaël Larroque (Compagnie William Red), et labellisées par le Conseil général du Nord (2004)

La colombe démurée, in n° 9 de larevue de critique et de création littéraires du nord-pas-de-calais ("Contes et légendes du Nord-Pas-de-Calais, au pays des géants), juin 1987

La maison hantée de Wallon Cappel, in Journal dse Flandres, du n° 2330 au n° 2335, 1987

Le Kuhpit, in Le p'tit Géant, n° 5 (juin 1997)

 

Les bottines dorées, ill. Colette David, chez l'auteur, 1989, 24 pp, épuisé

Trois contes de colportage dans la traditon des frères Grimm ( "Les deux frères", "L'oiseau Félix", "L'homme au bâton de cinq mille livres"). Des contes pour tous, mais qui n'ont rien d'anodin et qui s'inscrivent dans la philosophie de Platon ou la peinture de Bosch. 

"Nul doute, avec les bottines dorées, chacun trouvera lecture à son pied... Le conte est bon ! " (Paul de Glécy, écrivain) 

"Si l'ami Messiant a troqué pour un temps le menton en galoche de ses sorcières contre les bottes de sept lieues du rêve, c'est aussi et d'abord pour vous : les pas que nous faisons sur le sentier de l'imaginaire ne sont-ils pas de ceux qui laissent les empreintes les plus profondes ? (Bruno Dewaele, L'Indicateur, juin 1989) 

Ces contes ont un support musical  sur une cassette audio réalisée par le compositeur Ph. Picquet (1990)

Ils ont été traduits en braille, sous le couvert du Ministère de l'Education Nationale, au profit de l'Ecole régionale pour déficients  visuels de LOOS-lez-LILLE (1995)

Les contes de la Marie-Groëtte, "l'apprentie", bande dessinée réalisée par Laurent Libessart, éd Base du Parc à Morbecque, 1994, 28 pp, épuisé

L'un des trois contes, extrait de l'ouvrage "Au pays des sorcières", est mis en scène ici sous forme de BD pour garder en mémoire un mythe régional, une sorcière qui hante les fonds de l'eau... 

"Une bande dessinée historique ? Non, bien actuelle  au contraire, avec un soupçon de mystère, deux doigts de malice, un zeste d'aventure, un breuvage magique pour passer quelques bons moments au pays des sorcières..." (AJ, L'Indicateur du 09 12 1994) 

La fiancée du bateleur (conte de randonnée), in La Voix du Nord du 20 09 1986 

Jan, le maître-voleur, in annales ALPHa, traduction du néerlandais 

Le sac du cygne, in journal Liberté n° 246 (ill. Colette David)

Le cabaret d'Enoch, recueilli par Joseph Sockeel (1864-1937) : version intégrale in bulletin du Comité flamand de France n°55 (fév 2000), avec notice bibliographique et portrait ; Illust. de Laurent Libessart. Ce conte a été réécrit pour les "Légendes du Nord-Pas-de-Calais" (éd Martelle) : voir ci-dessous.

 

L'homme à la tête de pipe, chez l'auteur, 1998, 120 pp, épuisé

Suite à un concours proposé par Bernard Pivot aux scolaires, l'auteur a rassemblé ces "enfantaisies" en leur donnant un fil conducteur. Une réécriture qui garde le vocabulaire des élèves et la fraicheur des idées : l'occasion de revisiter Mozart, Cabrel ou Angela Sommer-Bodenburg (créatrice du "Petit Vampire", éd Hachette) qui a parrainé une des histoires. 

 

Le cabaret d'Enoch, conte recueilli par Joseph Sockeel (voir ci-dessus), Ce conte a été réécrit dans un vocabulaire plus contemporain dans l'ouvrage   "Légendes du Nord-Pas-de-Calais" (tome 2), coécrit avec Jean Callens, et illustré par Marine Oussedik, éd Martelle, 2007, 140 pp

"Avec passion et tendresse, les deux auteurs font revivre sous leur plume ces récits oubliés ou méconnus qui font partie intégrante de l'identité de notre territoire... En ces périodes de fêtes, voilà un cadeau que l'on prendra plaisir à découvrir en famille au coin du feu." (La Gazette Nord-Pas-de-Calais, déc 2007)

 

  Contes de Noël, publiés dans la Voix du Nord, dans les années 80 :  

Peluche, Le dentier du Père Noël, Carte de voeux, L'étoile filante, Le cadeau, La crèche, La ville où il pleut des jouets.

Ces contes ont été illustrés par Colette David, Alain Leschave et Roland Cuvelier

 

 

Marie-Grauette et le nekker de Bergues, ill. de Bénédicte Boullet, éd. Nord-Avril, 36 pp, 10 €

Marie-Grauette, vous connaissez ? C'est la sorcière qui guette du fond de l'eau les petits enfants capricieux, désobéissants ou menteurs pour les attirer dans son antre. Dans cette histoire, elle entraîne Linette, pourtant gentille, à qui elle va confier sa rencontre avec le nekker de Bergues, un diable aux bien curieux pouvoirs. Linette retrouvera finalement sa maman ?

L'illustratrice donne l'atmosphère idéale à ce fantastique qui s'adresse aux enfants de 8 à 12 ans, en priorité...

20160829 113940

 

Le fantôme de Marie Carlier, couv. de Jean-Michel Delambre, éd Nord-Avril, 170 pp, 13 €

photo-3-17.jpgIl a fallu un sous-titre générique à cet ouvrage qui s'articule autour de trois thèmes, le mystère, la sorcière et son maître. Le terme de "diableries" semble convenir à ces histoires et autres propos, où l'on trouve de la malice, de l'espièglerie ou de l'ensorcellement.

Elles ne sont pas toutefois sorties de la simple imagination de l'auteur. Elles puisent leur origine dans la terre flamande qui a trop souvent eu à rougir du sang que les acteurs de l'intolérance ont fait couler en laissnt libre cours à leurs délires.... Ainsi fut-il.

19 histoires curieuses, dont quelques-unes publiées en 1986 dans "Les Eteigneurs de soleil", et que réclame un lectorat de la nouvelle génération.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×